HERMAPHRODISME

HERMAPHRODISME

L’hermaphrodisme est une forme de reproduction sexuée, caractérisée par la présence des deux sexes, mâle et femelle, chez un même individu. Un tel sujet est un hermaphrodite, nom qui rappelle deux personnages mythologiques: Hermès et Aphrodite. On tend à grouper sous le terme d’hermaphrodisme tous les cas ambigus de sexualité; mais au sens précis du terme, seuls les êtres possédant des gonades fonctionnelles capables de produire des gamètes mâles et femelles sont des hermaphrodites. C’est le cas des escargots, sangsues, lombrics (vers de terre), planaires. Dans un même groupe (par exemple les mollusques bivalves), certains animaux sont hermaphrodites et les autres sont gonochoriques (sexes séparés). La coexistence des deux sexes sur un même sujet se trouve chez les plantes (pois, blé) que l’on dit monoïques, par opposition aux plantes dioïques unisexuées. L’hermaphrodisme est donc constant et naturel dans divers groupes du règne animal et végétal. Mais ce type d’organisation peut également apparaître comme une anomalie accidentelle et exceptionnelle [cf. INTERSEXUALITÉ] qui a pu être reproduite expérimentalement chez divers animaux; elle est parfois présente aussi chez l’homme.

Hermaphrodisme normal

Dans le cas de l’hermaphrodisme normal, un même individu est porteur des organes reproducteurs mâles et femelles. Du point de vue physiologique, on peut distinguer deux modalités selon que les cellules sexuelles mûrissent dans une même période (hermaphrodisme simultané) ou qu’elles arrivent à maturité à des moments différents de leur cycle vital (hermaphrodisme successif). Les cellules germinales, spermatozoïdes et ovocytes, sont réparties soit dans une même glande génitale qu’on appelle la glande hermaphrodite (escargot), soit dans des glandes distinctes, testicules et ovaires.

Cas de l’hermaphrodisme simultané

Les ovocytes peuvent être fécondés par les spermatozoïdes du même individu (autofécondation). Ce fait a été rarement observé (certains vers nématodes, certains mollusques bivalves comme le Pecten irradians ). La fécondation croisée est beaucoup plus répandue; de nombreux animaux hermaphrodites, tels que les vers de terre, les escargots, s’accouplent.

Cas de l’hermaphrodisme successif

L’organisme passe par deux phases. Il est d’abord mâle, puis femelle (protérandrie) ou moins souvent d’abord femelle, puis mâle (protérogynie). À titre d’exemple d’hermaphrodisme successif protérandrique, on peut citer le cas d’un mollusque du genre Crepidula qui est un hermaphrodite transitoire. Ces animaux se fixent sur des coquilles vides d’huîtres ou de buccins en s’empilant les uns sur les autres. L’étude de leurs gonades montre que les individus les plus jeunes, au sommet de la pile, sont toujours mâles; les plus âgés, à la base, sont femelles; ceux de la partie moyenne présentent les caractères des deux sexes (fig. 1). Les mâles fécondent les animaux les plus âgés, puis se transforment eux-mêmes progressivement en femelles. De jeunes individus élevés isolément deviennent directement des femelles, mais placés expérimentalement au contact des femelles, ils évoluent en mâles. Des études réalisées sur ces animaux ont montré que les cellules germinales indifférentes ont la potentialité de devenir soit des ovocytes, soit des spermatozoïdes et que cette évolution dépend du milieu ambiant. Certains facteurs peuvent accélérer le changement de sexe. La phase mâle est instable; des stimuli divers peuvent la prolonger ou l’inhiber. Ces caractères d’instabilité du sexe ont été observés chez d’autres espèces telles que Ophyotrocha , ver annélide qui présente un hermaphrodisme potentiel permanent. L’animal jeune est toujours mâle, mais devient femelle lorsque sa taille augmente et qu’il acquiert 15 à 20 segments. Si on sectionne les femelles, la partie antérieure comprenant moins de 15 segments redevient mâle. Le jeûne d’individus femelles détermine également l’évolution mâle.

Hermaphrodisme non fonctionnel

Lorsqu’il existe indépendamment de la formule génétique un état de bivalence de l’appareil génital juvénile, on parle d’hermaphrodisme embryonnaire . Chez les embryons (ou les larves) des animaux qui manifestent cette bivalence coexistent les ébauches des appareils génitaux, mâle et femelle. Au cours du développement, il doit donc se produire un «virage» privilégiant l’achèvement de l’une des ébauches et la régression de l’autre, moyennant un processus de maturation sexuelle. L’embryon des Vertébrés passe ainsi par un stade hermaphrodite avant la phase de différenciation sexuelle. L’appareil génital comprend les ébauches des deux sexes. L’un des constituants de la gonade (le cortex) donnera l’ovaire et l’autre composant (la médullaire) le futur testicule (fig. 2).

L’ébauche embryonnaire peut subsister chez l’adulte: c’est un hermaphrodisme rudimentaire. Un exemple est fourni par l’organe de Bidder du crapaud mâle (fig. 2), situé en avant des testicules. Il présente une structure ovarienne caractérisée par la présence de jeunes ovocytes au repos; il s’agit là de l’ébauche ovarienne de la glande hermaphrodite de l’embryon; cette ébauche s’atrophie chez le mâle, mais peut dans certaines conditions expérimentales (ablation du testicule par exemple) devenir fonctionnelle. On retrouve une disposition analogue chez les Oiseaux. Ainsi, la poule présente un oviducte et un ovaire droits atrophiés. Mais seule la gonade gauche est fonctionnelle, la gonade droite a l’aspect d’un testicule rudimentaire qui peut évoluer en testicule normal après ablation de l’ovaire gauche.

Hermaphrodisme accidentel

Ce type d’hermaphrodisme, exceptionnel chez les Mammifères, est fréquent chez de nombreuses espèces animales: poissons, mollusques, insectes. On distingue plusieurs formes d’anomalies sexuelles:

L’hermaphrodisme vrai , rare dans l’espèce humaine, concerne des individus qui possèdent les gonades et les conduits génitaux des deux sexes. Dans le cas de l’hermaphrodisme latéral par exemple, on observe un testicule d’un côté et un ovaire de l’autre, l’évolution des conduits génitaux étant conforme au développement des gonades (fig. 3). Quant aux organes génitaux externes, ils présentent différents degrés d’évolution, intermédiaires entre le type mâle et le type femelle.

Le pseudohermaphrodisme est caractérisé par la seule présence de glandes génitales d’un seul sexe tandis que les conduits génitaux, les organes génitaux externes et l’aspect corporel appartiennent aux deux sexes. L’androgyne, de sexe masculin, possède des testicules normaux, mais ses conduits génitaux sont de type femelle. Le gynandroïde est de sexe féminin avec ovaires, mais ses caractères apparents sont plutôt mâles.

La distinction entre les différents cas d’hermaphrodisme et les formes intersexuelles n’est pas toujours aisée. Les intersexués diffèrent des hermaphrodites par la présence de caractères mixtes intermédiaires entre la morphologie mâle et la morphologie femelle [cf. INTERSEXUALITÉ].

Le traitement de ces différents cas rencontrés chez l’homme pose de grands problèmes qui seront envisagés dans l’article appareil GÉNITAL.

Le gynandromorphisme s’applique à des individus composites dont les caractères sont mâles dans une partie du corps, femelles dans l’autre. Ces cas sont fréquents chez les insectes dont le dimorphisme sexuel est très accentué (ver à soie, mouche du vinaigre). Un papillon, Papilio dardanus , présente un gynandromorphisme biparti: la moitié droite du corps est mâle, la moitié gauche est femelle (fig. 4); cette séparation est déterminée par le plan de symétrie bilatéral du corps. Il s’agit là d’une anomalie de la détermination sexuelle, d’un trouble d’ordre chromosomique au moment de la fécondation ou des premières divisions de l’œuf, de sorte que, chez un même individu, certains territoires cellulaires appartiennent au génotype mâle et d’autres au génotype femelle. Chez les Vertébrés supérieurs, quelques cas de gynandromorphisme sont connus chez les Oiseaux (faisans), mais la mosaïque sexuelle est moins nette que chez les Invertébrés.

Hermaphrodisme expérimental

Les expériences concernant ce type d’hermaphrodisme ont pour but l’étude de la genèse et des causes de l’apparition des hermaphrodismes spontanés. Des études cytologiques ont ainsi montré le rôle des anomalies chromosomiques dans l’apparition de certains cas d’hermaphrodismes humains (cf. CHROMOSOMES, appareil GÉNITAL). D’autres recherches consistent en greffes d’ovaires ou de testicules à un organisme, en parabioses entre deux individus de sexe différent, en fusions d’œufs à un stade précoce. Ces dernières expériences ont permis la réalisation de chimères chez les Mammifères (souris). Ce sont de véritables mosaïques génétiques qui présentent un grand intérêt pour l’étude de l’hermaphrodisme spontané et accidentel.

hermaphrodisme [ ɛrmafrɔdism ] n. m.
• 1765; de hermaphrodite
Biol. Caractère d'un organisme capable d'élaborer des gamètes de l'un et de l'autre sexe. L'hermaphrodisme, très courant chez les végétaux, normal chez les vers et les mollusques, est accidentel chez les vertébrés. intersexualité. Par métaph. (1797) Comportement psychologique à la fois masculin et féminin. ⊗ CONTR. Gonochorisme.

hermaphrodisme nom masculin (de hermaphrodite) Présence normale et fonctionnelle des deux sexes dans le même individu, animal ou végétal, qui produit les deux catégories de gamètes, mâles et femelles. (; ) Anomalie caractérisée par la présence, chez un même individu, de tissu ovarien et de tissu testiculaire. ● hermaphrodisme (synonymes) nom masculin (de hermaphrodite) Présence normale et fonctionnelle des deux sexes dans le même...
Synonymes :
- bisexualité
Contraires :

hermaphrodisme
n. m. BIOL Réunion chez le même individu des caractères des deux sexes. Hermaphrodisme vrai des espèces peu évoluées. Pseudo-hermaphrodisme des vertébrés, des humains.
Encycl. L'hermaphrodisme est très répandu dans le monde vivant, notam. chez les espèces les moins évoluées; cependant, les cas d'autofécondation (entre les gamètes mâles et femelles provenant d'un même individu) sont extrêmement rares, et il existe de nombreux dispositifs anatomiques et physiologiques, chez les végétaux comme chez les animaux, qui favorisent la fécondation des ovules par des gamètes mâles d'un autre individu. Chez les animaux, le plus souvent, les productions de gamètes mâles et femelles ne sont pas synchrones; ainsi, les escargots produisent d'abord les gamètes mâles et les ascidies, les gamètes femelles. Signalons enfin l' hermaphrodisme alterné, où l'individu est alternativement mâle et femelle (huître).

⇒HERMAPHRODISME, subst. masc.
Réunion chez un même individu des caractères ou de certains caractères des deux sexes. On applaudissait parmi ces femmes les Kedeschim aux paupières peintes, symbolisant l'hermaphrodisme de la divinité, et parfumés et vêtus comme elles, ils leur ressemblaient malgré leur seins plats et leurs hanches plus étroites (FLAUB., Salammbô, t. 2, 1863, p. 158).
Au fig. Comportement, attitude qui semble tenir à la fois de l'homme et de la femme. Cet hermaphrodisme étrange de la femme devenue être neutre, homme d'affaires et entremetteuse à la fois (ZOLA, Curée, 1872, p. 373).
Spécialement
TÉRATOLOGIE. [Chez l'homme et les animaux supérieurs] Hermaphrodisme (vrai). Anomalie tout à fait exceptionnelle caractérisée par la coexistence chez un même sujet de tissu testiculaire et de tissu ovarien. L'hermaphrodisme et les pseudo-hermaphrodismes se comprennent dans leur pathogénie, et sont justiciables de thérapeutiques rationnelles, sur la base de ces données biologiques (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 653).
Malformation des organes génitaux externes qui rappellent ceux du sexe opposé à celui du sujet. Synon. pseudo-hermaphrodisme (masculin ou féminin). Si la tumeur surrénale sécrétant de l'hormone mâle survient chez une petite fille avant la puberté, elle va entraîner des modifications des organes génitaux externes donnant un aspect d'hermaphrodisme (QUILLET Méd. 1965, p. 499).
BOT., ZOOL. [Chez certaines plantes et certains animaux inférieurs] État d'un sujet qui réunit les organes reproducteurs des deux sexes. Lorsque les organes mâles et les organes femelles se trouvent réunis sur ou dans le même individu, on dit que cet individu est hermaphrodite. Dans ce cas, il faudra distinguer l'hermaphrodisme parfait qui se suffit à lui-même, de celui qui est imparfait, en ce qu'il ne se suffit pas (LAMARCK, Philos. zool., t. 2, 1809, p. 151).
REM. Hermaphroditisme, subst. masc., synon. de hermaphrodisme, rare. Cet hermaphroditisme initial dont quelques rudiments d'organes mâles dans l'anatomie de la femme et d'organes femelles dans l'anatomie de l'homme semblent conserver la trace (PROUST, Sodome, 1922, p. 629).
Prononc. et Orth. : []. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1765 « réunion des organes des deux sexes dans un seul individu » (Encyclop. t. 5, s.v. hermaphrodite), 1797 fig. hermaphrodisme moral (BEAUMARCHAIS, La Mère coupable, préf. [Marescot, IV, p. 198] ds PROSCHWITZ, p. 121). Dér. de hermaphrodite, de façon irrégulière, -ite étant considéré comme suff.; suff. -isme. Bbg. DELB. Matér. 1880, p. 164 (s.v. hermaphroditisme).

hermaphrodisme [ɛʀmafʀɔdism] n. m.
ÉTYM. 1765; de hermaphrodite.
1 État d'un être vivant (animaux supérieurs, humains) hermaphrodite (se dit de l'hermaphrodisme vrai ou, plus souvent, du pseudo-hermaphrodisme). Chez l'homme, on appelle hermaphrodisme une « malformation des organes génitaux caractérisée par la présence (…) de quelques-uns des caractères apparents des deux sexes. C'est plutôt un pseudo-hermaphrodisme » (Garnier et Delamare). Androgynie.
1 Dans l'hermaphrodisme intégral, il y a cumul morphologique et physiologique complet des deux sexes. C'est ce que l'on observe dans certaines classes d'invertébrés (…) Chez les vertébrés, en général, et dans le genre humain, en particulier, rien de semblable. La fusion des sexes est toujours incomplète chez le même sujet.
A. Binet, les Régions génitales de la femme, p. 114.
2 (1797). Comportement psychologique qui tient de l'homme et de la femme. aussi Bisexualité, transsexualisme.
2 (…) avec la tête froide d'un homme et le cœur brûlant d'une femme, comme on a dit que J.-J. Rousseau écrivait. J'ai remarqué que cet ensemble, cet hermaphrodisme moral, est moins rare qu'on ne le croit.
Beaumarchais, la Mère coupable, Un mot.
3 Bot. Zool. (animaux inférieurs). Réunion des organes reproducteurs mâles et femelles chez un même individu. || Hermaphrodisme des plantes ( Monœcie). || L'hermaphrodisme permet parfois qu'un individu puisse se féconder lui-même. Autogamie (cit.).
REM. La var. hermaphroditisme [ɛʀmafʀɔditism] n. m. (1904, in Rev. gén. des sc., no 5, p. 249) est employée par Proust.
COMP. Pseudo-hermaphrodisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Hermaphrodisme — L hermaphrodisme désigne un phénomène biologique dans lequel l individu est morphologiquement mâle et femelle, soit alternativement soit simultanément. Le symbole de l hermaphrodisme Sommaire …   Wikipédia en Français

  • hermaphrodisme — Désigne en médecine la présence chez un même individu des organes masculins et féminins, mais les malformations sont plus fréquemment limitées aux organes génitaux, dans le cadre de «pseudo hermaphrodisme» de gravité variable. Voir aussi… …   Dictionnaire de Sexologie

  • HERMAPHRODISME — s. m. T. didactique. Réunion des deux sexes dans un seul individu …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • HERMAPHRODISME — n. m. Terme didactique Réunion de certains caractères des deux sexes dans un seul individu. En termes d’Histoire naturelle, il se dit de la Réunion des deux sexes chez certains animaux des classes inférieures et dans certaines plantes …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • hermaphrodisme — (èr ma fro di sm ) s. m. 1°   Terme de tératologie. Réunion de quelques uns des caractères des deux sexes dans un seul individu. 2°   Terme d histoire naturelle. Réunion des deux sexes chez certains animaux des classes inférieures et dans… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Hermaphrodisme Successif — L hermaphrodisme successif, ou hermaphrodisme séquentiel est une caractéristique de certaines espèces hermaphrodites (animales ou végétales) dont les individus acquièrent les caractères sexuels mâles et femelles à différents moments, dans un… …   Wikipédia en Français

  • Hermaphrodisme protogyne — Hermaphrodisme successif L hermaphrodisme successif, ou hermaphrodisme séquentiel est une caractéristique de certaines espèces hermaphrodites (animales ou végétales) dont les individus acquièrent les caractères sexuels mâles et femelles à… …   Wikipédia en Français

  • Hermaphrodisme séquentiel — Hermaphrodisme successif L hermaphrodisme successif, ou hermaphrodisme séquentiel est une caractéristique de certaines espèces hermaphrodites (animales ou végétales) dont les individus acquièrent les caractères sexuels mâles et femelles à… …   Wikipédia en Français

  • Hermaphrodisme successif — L hermaphrodisme successif, ou hermaphrodisme séquentiel est une caractéristique de certaines espèces hermaphrodites (animales ou végétales) dont les individus acquièrent les caractères sexuels mâles et femelles à différents moments, dans un… …   Wikipédia en Français

  • Ambiguïté sexuelle — Hermaphrodisme L hermaphrodisme désigne un phénomène biologique dans lequel l individu est morphologiquement mâle et femelle, soit alternativement soit simultanément. Le symbole de l hermaphrodisme Sommaire …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.